La Légende du Chat Bada

🎶 La Légende du Chat Bada🎵

Spectacle Musical sur le Jazz

Jeune Public / Famille (3-11 ans) – Durée 40mn

Déjà plus de 4 000 spectateurs enchantés !

” Le Chat Bada ” est un très vieux chat de gouttière pas comme les autres…
Il est vieux de 150 ans et il adore danser le swing, la musique qui donne la joie de vivre !
Un spectacle pétillant où se mêlent humour et émotions !

Depuis sa naissance au beau milieu des champs de coton, jusqu’à sa rencontre avec 
Ella Fitzgerald et ses musiciens de jazz, 
les aventures du Chat Bada sont l’occasion pour 
le trio En Jazzimini 
de faire découvrir aux petits et grands les différents courants, rythmes,

instruments et émotions qui ont fait le jazz depuis le gospel en passant par le blues, 

la bossa nova jusqu’au swing…”Une création En Jazzimini

Liens :
Site Internet

Facebook

DENDÊ

DendÊ’ nous livre leur dernier album studio ‘Résistances’ après leurs premier EP ‘Nouvelles racines’ sorti en 2018.

‘DendÊ’ est un trio fondé par le batteur compositeur ‘Prince Zober’ rejoint à la trompette par Eric Thiercy et à la guitare par Farid Selmi.

Pas de standards pour ce dernier opus métissé au croisement du jazz, de la world et teintée de sonorités urbaines mais 13 titres originaux aux mélodies émouvantes et percutantes qui se mêlent aux rythmes lancinants.

Plus qu’un album, c’est une expérience sensorielle, climatique. Si le fond de l’air est toujours « groove », le temps varie d’un jazz envoutant à des sonorités plus actuelles. L’univers acoustique de cet opus, porté par ses mélodies, ses samples et le chant des solos invite à la rêverie intérieure.

En 13 morceaux, nous voyageons des quartiers urbains de New York avec ‘Ka- libre’ et son beat hip hop aux montagnes du Maghreb avec ‘Petite Kabylie’ ou encore aux Caraïbes avec ‘Danses des modes’.

Les ‘Résistances‘ sont le fil conducteur et l’inspiration de cet album ancré dans le monde actuel, ses mouvements, ses troubles, ses heurts, ses interrogations et ses luttes.

C’est un opus lumineux, positif et libre.

Le répertoire, que certains situent dans le sillage d’Éric Truffaz, Roy Hargrove ou Ibrahim Maalouf sera composé en live des titres présents sur le premier EP de DendÊ ‘Nouvelles racines’ ainsi que des morceaux inédits du nouvel album ‘Résistances’.

Aluna Project

Aluna Project est un groupe electro-acustique où le melanges culturel et les éléments de la nature sont la principale source d’inspiration.
Le groupe est actuellement composé de Liane alias Osana, productrice, instrumentiste et auteure-compositrice-interprète et
Vera Dos Santos chanteuse principale, auteure-compositrice interprète et percussionniste.
Les deux sœurs inséparables sont nées au Portugal et ont émigré dans le sud de la France 2012. Elles y ont débuté leur carrière musicale en 2017, année de la sortie de leur premier single ‘’Yemanja’’ avec le producteur et beatmaker Kino B.
‘’ Brotando ‘’, le premier EP autoproduit a été inspiré du voyage personnel et spirituel des deux sœurs à travers l’Amérique du Sud et l’Amérique centrale.
La rencontre avec les communautés indigènes du nord de la Colombie (montagnes de Santa Marta) a marqué et influencé le nom du groupe ‘’Aluna Project’’, pour cette communauté le début de l’univers créé par l’eau mère (océan).
2019, le producteur anglais ”El búho” sort l’album ”Ramas” sur le label Wonderwheel avec la participation d’artistes du monde entier tel que Baiúca, Chancha Via Circuito, Mrux, Rodrigo Gallardo, dont Aluna Project avec le thème ”Amalia”.
Ne s’arrêtant pas là, Aluna Project compte également d’autres collaborations importantes.
En 2022, la collaboration avec le producteur Toulousain Yeahman sur l’Album’Ostriconi’’,’’BAIXI BAIXI ‘’ là chanson à permis au groupe de s’ouvrir au monde international.
Actuellement, le groupe compte plus de 143 000 auditeurs par mois sur les plateformes de streaming.
L’actualité du duo est de surprendre ses auditeurs avec un Ep en création où la langue portugaise dominera, retournant ainsi à ses racines.

Justine Blue

Il nous manquait une voix comme ça en France. La voici, une vraie voix soul, jazz, blues, d’aujourd’hui.

Qui n’a pas appris à chanter avec Céline Dion ou Lara Fabian, mais avec Koko Taylor, Etta James, Billie Holiday, Ella Fitzgerald, Sarah Vaughan…
Qui a mûri à l’école de la rue puis sur toutes les scènes de France et d’ailleurs, des plus petites aux plus grandes. A l’ancienne. Une voix qui, aujourd’hui, évoque celle de grandes dames comme Joni Mitchell ou Rickie Lee Jones…

Le mot clé est ici soul, l’âme : la voix de Justine est chargée de soul, et le jeu de son groupe aussi. Constitué d’excellents musiciens – Enzo Taguet (guitares), Romain Delorme (basse), Toussaint Guerre (claviers, saxophone), Pedro Coudsi et Curtis Ella Foua (batterie) –, il pratique un groove léger mais implacable, plein de swing, au parfum rhythm’n’blues évoquant des formations mythiques comme Little Feat ou The Neville Brothers.
Ajoutez à cela des chœurs et des cuivres superbes, arrangés façon Al Green, et vous obtenez un album qui sonne d’enfer. International. Normal, puisqu’il a été produit par Neil Conti, grand sorcier anglais du rythme et du son (ex-batteur de Prefab Sprout, de David Bowie et de tant d’autres), dans son studio du Sud de la France.

Ce premier album de Justine Blue, True, contient treize titres fabuleux. Onze originaux qui sonnent comme des classiques et deux covers qui annoncent la couleur et placent la barre très haut : Willie And The Hand Jive, joué non pas à la façon lymphatique d’Eric Clapton, qui l’a popularisé, mais dans la version originale de son compositeur, Johnny Otis, et Yellow Moon, des Neville Brothers. Chanter cette dernière après Aaron Neville, il fallait oser. Justine et son groupe l’ont fait, et s’en sortent haut la main. Ça groove de façon infernale et la voix de la chanteuse est un pur délice.
Le reste est à l’avenant, avec des titres qui accrochent l’oreille et donnent envie d’y revenir. Il y a même un hit en puissance, Gold In Our Hands, qui évoque par son rythme et son ambiance cool l’atmosphère festive du All I Wanna Do de Sheryl Crow. Justine : Tu me compares à elle quand tu veux ! J’ai beaucoup baigné dans le rhythm’n’blues New Orleans, mais aujourd’hui, ma musique devient plus pop, se simplifie, c’est ce qui sort.
True, qui ouvre l’album et lui donne son titre, avec son refrain entêtant, donne le ton des textes de ce disque : Je suis dans une quête de vérité, d’honnêteté, ça m’importe beaucoup. J’en parle dans ce titre, ‘I’ve got to listen to my heart / I’ve got to follow what I feel’. Il y a des histoires personnelles, pas forcément très heureuses. Mais j’ai envie d’en découdre, de délivrer un message positif, il y a toujours un espoir derrière tout ça. C’est ce que les bluesmen recherchent. C’est ça qui me plait, je ne suis pas trop dans la déprime quotidienne.

Car Justine vient du blues. Avec ses divers groupes précédents, elle a remporté le premier prix révélation du Tremplin Blues sur Seine, joué dans des festivals, tourné jusqu’au Canada. Puis, en 2020, elle a tout rassemblé sous ce seul nom, Justine Blue. Un premier EP a été l’occasion de découvrir l’équipe de l’album : J’ai rencontré Neil Conti il y a six ans, je suis allée faire mon EP chez lui, avec Jeff Fernandez, son ingénieur du son, qui est excellent. J’ai adoré ce binôme et donc je suis revenue. Entre temps, j’ai aussi jammé sur scène avec Lazy Sundaze, le supergroupe de Neil qui jouait dans un club tous les dimanches, comme à Londres, avec les meilleurs musiciens de la région et d’Angleterre venus improviser sous sa direction. Pour l’album, comme Neil est anglais, j’en ai profité, s’il y avait un petit souci au niveau de mes textes, ou de la prononciation. On a aussi fait les arrangements de chœurs ensemble, et il joué des percussions et drivé le batteur. Et tout ça s’entend ! Rares sont les groupes français qui jouent aussi naturellement cette musique. Et très rares sont les chanteuses de chez nous qui maîtrisent aussi bien leur voix et leurs textes en anglais.
Aujourd’hui, sur cet album, le blues n’est plus qu’une toile de fond. On navigue entre ambiances jazzy (What Am I To Do), funky (No Filter avec son phrasé parfait, aux confins du rap), soul (Rock Me Baby) et ballades à fendre l’âme (It Makes Me Feel Alright et ses cuivres divins, I Thought I Was Alone et sa sublime mélodie acrobatique, un autre hit en devenir).
Il y a même un morceau enregistré live en studio, B.B.B.B.B. (Bye Bye Big Bad Blues), une improvisation hallucinante à trois (guitare, batterie, chant), absolument jouissive, qui donne une bonne idée des capacités de la chanteuse et de son groupe sur scène, où, à l’aise comme des poissons dans l’eau, ils raflent régulièrement la mise, au plus grand bonheur des spectateurs enchantés : spécialistes ou pas, tout le monde se laisse emporter.

Le disque se conclut sur une chanson très émouvante, un final parfait – embelli par un solo de guitare absolument céleste, comme si David Gilmour se lançait dans une improvisation jazz –, Fallin’, dont le thème touche particulièrement Justine : Voir les gens dormir dehors, c’est un truc qui me choque. Le fait d’avoir chanté dans la rue m’a bien sûr sensibilisé à ça. Il y a des rencontres festives, où c’est plus un choix, une expérience de vie, une dramatisation, ou une fuite, de la famille, du cocon, un endurcissement volontaire. Mais pour d’autres, c’est vraiment la décrépitude, tout allait bien, ça tenait sur un fil et ça a craqué. Ce sont souvent des personnes qui ont une grosse sensibilité. J’avais envie d’en parler. C’est cette sensibilité qui nous fait vivre, qui fait l’art, les relations, la vie.

https://m.facebook.com/justineblue.official

Leo Solo Jazzy

Rendez votre évènement entraînant et inoubliable en faisant appel à un musicien qui vous propose de vous faire vibrer au son d’une guitare jazz manouche mélée à un saxophone sur des airs jazzy, parfois lounge ou parfois plus teintés blues ou manouches. Un mix original et chaleureux qui se distingue par l’utilisation d’un artefact magique appelé “looper” qui permet à Leo Solo de combiner les sons des différents instruments pour explorer différents univers musicaux. Il peut être accompagné d’un contrebassiste multi-instrumentiste et/ou d’un guitariste : optez pour la version duo ou trio selon vos envies. Pour animer des cocktails, vins d’honneur ou tout simplement pour enrichir son évènement d’une belle ambiance musicale.

En 2022, il créée le projet Leo Solo Jazzy en exploitant au maximum les capacités du looper pour mélanger le saxophone et la guitare sur scène, explorant ainsi de nouveaux sons et de nouvelles possibilités.

 

Paris New-York Duo

Deux musiciens professionnels réunis autour d’un duo original, 100% live. PARIS NEW-YORK DUO c’est une voix, une basse et un pédalier qui donne le rythme, les seuls dans la région. Ils reprennent les plus grands standards qu’ils revisitent à leur façon sur des rythmes bossa-nova et jazz. Le duo partage avec générosité sa musique sur plus d’une centaine de dates en France. Ils disposent de leur matériel de sonorisation pour une diffusion jusqu’a une centaine de personnes. Aussi, ils s’adaptent à la demande, c’est pourquoi PARIS NEW-YORK DUO propose différents répertoires.

 

SOFI ECEIZA

Chanteuse de variétés, Sofi fut choriste dans « Gospel pour 100 voix » à Paris. Choriste également sur différents plateaux télévisés aux côtés de Garou, Pavarotti, Dutronc etc. Elle a travaillé pour Michel Legrand et elle s’est perfectionnée à l’école des variétés «Studios Alice Dona». Elle est devenue meneuse de revue dans diverses troupes de Cabarets Parisiens et en Hauts de France. Elle a un temps été chroniqueuse à la radio ” Cool Gospel de Montréal.”

 

OLIVIER JACQUELINE

Bassiste et arrangeur, diplômé en jazz aux Conservatoires de Lille et de Dunkerque après y avoir étudié auprès du contrebassiste Yves Torchinsky et du pianiste Philippe Michel. Il sillonne les scènes de France en y jouant tantôt du rock (Woodstock Experience), des variétés, du blues (Blues Eaters) et du jazz (Marc Ducarne, Eric Comere). Pendant plus de 15 ans, il a également transmis avec passion, la musique et la pratique instrumentale, en enseignant dans diverses écoles de musiques.

En Jazzimini

Le groupe toulousain En Jazzimini c’est près de 300 concerts et spectacles qui ont déjà séduit la scène musicale & culturelle tant par son côté intimiste et chaleureux que par la diversité de son répertoire aux couleurs jazzy, swing, latino, blues… Et c’est aussi 3 formules

Duo : guitare . voix / Trio : guitare . voix . contrebasse ou saxophone / 4tet : guitare . voix . contrebasse . saxophone ou batterie

En Jazzimini duo . trio . 4tet

I Reprises de chansons françaises . jazz . latino . swing . blues
” Quand les cordes s’emmêlent dans les tuyaux du jazz, 
les mots valsent sur des chansons velours 

et le swing se déhanche sur les rythmes latinos…
 

A travers des arrangements originaux de la chanson française et des grands standards du jazz, En Jazzimini propose une ballade au fil des époques, d’un continent à l’autre, en toute simplicité. Tantôt douces mélopées, tantôt improvisations fougueuses… nul doute, l’émotion est au rendez-vous !
De Gainsbourg à Ella Fitzgerald en passant par Nougaro, Antonio Carlos Jobim ou Esther Philipps, la chanteuse Valérie Lloret laisse vagabonder sa voix chaude au gré de son inspiration, tout en laissant fleurir sous les doigts expérimentés du guitariste, jeux et improvisations d’une guitare, aux empreintes un brin manouches…

Liens :

Soundcloud

Facebook

Site Internet

Elise and the Sugarsweets

Une ambiance musicale qui vous transporte entre une terrasse parisienne et un bar américain ou on entend les notes Rhythm & Blues. Ici on parle de l’âme à l’âme dans un savant cocktail de Soul, de Funk, de Blues et de Rock.

L’histoire d’Elise & The Sugarsweets commence en 2016 avec la volonté d’amener quelque chose de différent aux auditeurs du genre. Depuis, le groupe ne cesse de performer et d’affirmer son style unique !

Après avoir réalisé 1 EP et 1 album (When The Whistle Blows et It Can’t Go Wrong), leur nouvel opus en préparation sortira en Mars 2022. Un son nouveau et quelques collaborations inédites en feront une des belles sorties de l’année prochaine.

Envie d’un gros gros shoot de Rhythm & Blues ?

C’est par ici que ça se passe !

Julia Guilloton et Jul Frayssinet Duo

Julia Guilloton et Jul Frayssinet Duo est une formation mêlant l’interprétation de chanson d’Amérique Latine et l’improvisation instrumentale.

Elle est composée de la flûtiste chanteuse Julia Guilloton et du guitariste Jul Frayssinet, deux musiciens toulousains dont les qualités sont respectivement illustrées par les video suivantes.

Julia Guilloton

 

Jul Frayssinet

 

Ensemble Belleville

Du son acoustique ou amplifié.

Le groupe joue en acoustique ou amplifié, le son peut couvrir 300 à 350 personnes, le répertoire est constitué des compositions du guitariste Django Reinhardt avec quelques standards swing enregistrés entre 1930 et 1953.

Parcours musical.

Depuis maintenant une dizaine d’années, cette formation Carcassonnaise (11) composée de musiciens professionnels a déjà pu se faire remarquer sur différentes scènes françaises et dans de nombreux festivals de jazz (Conilhac Corbières, jazz sous les châtaigniers, Clarijazz, Millau jazz, jazz en Touraine…). Durant ce parcourt, le groupe a aussi réalisé des premières parties telles que : Romane, Rosenberg, Omar Sosa, Dirk van der Linden…Le groupe se déplace ou que vous soyez selon les budgets.

https://www.livetonight.fr/groupe-musique-dj/1426-ensemble-belleville

Ensemble Belleville Duo

2 guitares ryhtmiques et solos

Ensemble Belleville Trio

2 guitares ryhtmiques et solos et contrebasse.

Trio formule

2 guitares 1 saxophone

Ensemble Belleville Quartet

2 guitares ryhtmiques et solos contrebasse et sax.

Lucy Gillespie et l’ensemble Belleville